Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 08:55

une experience recente sur le site voyage sncf m'a fait decouvrir une martingale pour contourner la betise des robots internet et payer moins cher un billet de train

soit une première recherche pour un aller marseille bordeaux

comment trouver un billet de train pas cher

le 9h34 15h54 est proposé à 64 euros (je precise que ce tarif tient compte d'une reduction avec la carte senior plus)

 

maintenant, sectionnons le parcours, c'est a dire demandons le prix pour un bordeaux narbonne, puis un narbonne marseille pour le même train

 

voila ce que ca donne

comment trouver un billet de train pas cher
comment trouver un billet de train pas cher

resultat des courses

pour le même train bordeaux marseille à 64 euros, la machine me propose un bordeaux narbonne à 20 euros et un narbonne marseille à 14 euros

 

donc un billet à 34 euros pour un bordeaux marseille au lieu de 64 euros

 

je suppute que le logiciel du robot propose des prems bordeaux marseille vite écoulés, et donc propose ensuite des prix plus chers, alors que la demande bordeaux narbonne et narbonne marseille parait nulle

 

et voila une manière où il faut de la patience et de la ruse pour obtenir en toute légalité un voyage à prix réduits

 

quand est ce qu'une startup va profiter de ce filon pour proposer des prix imbattables pour des parcours donnés

 

à moins que vous lecteur, en peine pour trouver un meilleur prix à votre prochain voyage en train, ne fasse appel à mes maigres compétences en me contactant sur ce site ou en m'envoyant un mail

Repost 0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 08:14

fin mars j ai fait un tour en espagne, à la decouverte de "via verde" qui sont repertoriées sur un site internet

je suis parti de toulouse dans un ter pour la tour de carol, et là correspondance immediate pour un cercanias en direction de barcelone, mais moi, je m'arrête à ripoll

à ripoll commence ma première via verde pour san feliu de guixols,

l itineraire de ripoll a san filiu de guixols est en fait la suite de trois via verde repertoriées sur le site

la vv de ferro de carbo

la vv carrillet 1 et 2

 

la pancarte à la sortie de ripoll indique la direction de san feliu de guixols, distante de plus de 130 kms

la pancarte à la sortie de ripoll indique la direction de san feliu de guixols, distante de plus de 130 kms

ma première étape  m'amenera jusqu'à olot, où se trouve une magnifique auberge de jeunesse

cette premiere etape suit l 'itineraire de la ruta de ferro

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

sur l emplacement d'une ancienne voie ferrée

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

deuxieme etape : de olot à san feliu

c 'est l itineraire des vv de carrillet 1 et 2

de olot a san feliu

de olot a san feliu

la pancarte à olot qui indique san feliu à moins de 100 kms

la pancarte à olot qui indique san feliu à moins de 100 kms

le debut de la piste à olot

le debut de la piste à olot

on voit bien l emprise de l ancienne voie ferrée

on voit bien l emprise de l ancienne voie ferrée

à travers bois

à travers bois

arrivée à girona

arrivée à girona

le temoignage de l'activité ferroviaire passée de la ligne

le temoignage de l'activité ferroviaire passée de la ligne

l 'entrée de san feliu

l 'entrée de san feliu

fin de la piste de san feliu

fin de la piste de san feliu

troisième etape de san feliu à barcelone

la premiere partie du parcours est montagneuse, mais tres agreable à parcourir, la circulation automobile y est tres rare, puis une deuxieme partie toute plate qui suit les plages de la cote

la premiere partie du parcours est montagneuse, mais tres agreable à parcourir, la circulation automobile y est tres rare, puis une deuxieme partie toute plate qui suit les plages de la cote

un exemple de piste qui longe la cote

un exemple de piste qui longe la cote

et un autre

et un autre

le soir, je trouve une auberge de jeunesse en plein barcelone, à deux pas des ramblas

le lendemain, la sortie de barcelone est tres laborieuse, retrouver la route de la cote n'est pas aisée, il faut faire des tours et des detours pour retrouver son chemin

je me retrouverai à l'ampolla le lendemain soir, où j'y trouve un camping

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
passage sur l'immense jetée de tarragone

passage sur l'immense jetée de tarragone

je me retrouve sur la grande plaine du delta de l'ebre

la piste part de l aldea et va jusqu'a alcaniz

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
la piste , à ses debuts, dans la plaine de l ebre

la piste , à ses debuts, dans la plaine de l ebre

puis ça devient franchement montagneux

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

de alcaniz à teruel

pour rejoindre la via verde ojos negros, il a fallu traverser une zone montagneuse plutot ardue

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

une sucession ce cols et de côtes interminables

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

a teruel il y a une auberge de jeunesse tout près du centre ville

partir le lendemain de teruel demande d'être chaudement couvert, il fait près de 0 degrés

la piste descend sur plus de 150 kms jusqu'à sagunt

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

la piste emprunte le trcé d'une ancienne voie ferrée, qui elle même est presque parallèle à la voie ferrée teruel valence

la photo a été prise à partir de la piste, et on voit le batiment qui est une gare, et des wagons qui y sont stationnés

la photo a été prise à partir de la piste, et on voit le batiment qui est une gare, et des wagons qui y sont stationnés

la piste dans la zone montagneuse du début

la piste dans la zone montagneuse du début

puis c'est un immense faux plat jusqu à la mer

puis c'est un immense faux plat jusqu à la mer

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

le lendemain, je longe à nouveau la mediterrannée

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier

en passant par castellon, où un bhns electrique multicolore y circule depuis quelques années

quelques "via verde" au nord de l'espagne en chantier
la piste sillonne au plus près de la mer

la piste sillonne au plus près de la mer

à torreblanca, je me retrouve à la gare où j'apprends qu'un train pour barcelone est annoncé dans la demi heure

je ne sais plus dans quelle gare il y a eu changement de train, le train de droite venant de tortosa

je ne sais plus dans quelle gare il y a eu changement de train, le train de droite venant de tortosa

a barcelone, re auberge de jeunesse, et le lendemain, train pour nla tour de carol, puis toulouse

en haut à droite, on peut voir les trois voies vertes que j'ai empruntées

en haut à droite, on peut voir les trois voies vertes que j'ai empruntées

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 08:00

debut mai, je me suis fait un petit périple autour de la sicile

j etais deja venu en italie il y a quelques années jusqu a naples, puis j avais renoncé a affronter le sud, a cause de la chaleur, c etait en plein mois d aout

là, j ai décidé de commencer mon parcours à partir de salerne

parti le mardi 2 mai vers 6h et demi du mat pour un tgv vers tours, puis un intercité pour lyon,, un ter pour modane, et enfin un tgv pour torino, tout cela pour 55 euros avec la carte senior plus, il faut du temps et de la ruse pour concocter un tel parcours sur le site voyage sncf

a torino, pause de deux heures avant de prendre le train de nuit pour salerne, dont j'ai acheté le billet par internet sur le site de trenitalia; pres de 60 euros pour une couchette et pour traverser une grande partie de l 'italie, c'est tout a fait abordable

arrivée le mercredi 3 mai vers 10h a salerne, dans un compartiment couchette que j'ai partagé avec mon vélo

la voiture couchette dans laquelle j'ai dormi à son arrivée a salerne

la voiture couchette dans laquelle j'ai dormi à son arrivée a salerne

la première chose que j'ai faite en sortant de la gare, c'est de trouver une terrasse de café pour déguster mon premier cappuccino

puis j 'ai enfourché mon vélo pour une première étape de 100 kms jusqu 'a marina di ascea

à la sortie de salerne, la route est une longue ligne droite de plusieurs dizaines de kms, monotone, mais ponctué tous les 500 mètres par une prostitué proposant ses services aux automobilistes de passage

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

au soir de cette première journée, je plante ma tente sur le sable d'une des plages de marina di ascea

jeudi 4 mai

apres un petit dejeuner pris dans un café, j' admire les villages accrochés aux rochers qui bordent la mer

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

j 'affronte les premières cotes qui hissent la route vers la crête des rochers qui surplombent la mer

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

la route est magnifique, taillée aux flancs des falaises

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

dans un décor quasi alpin

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

le soir, j'atteins marina di praia, où je plante ma tente sur la plage, et où j'apprécie en ville des parts de pizza que j'engloutis avec de la bière italienne

sur les plages, des italiens s'affairent à y planter des pieux pour installer ces fameuses paillottes, à la lisière de la légalité

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

vendredi 5 mai

la sortie de marina di praia est sportive, la route est en lacets dès les premiers coups de pédale

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

ce sera la plus longue etape de mon periple, plus de 150 kms

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

a pizzo, petit village, je trouve une petite crique où j'y plante ma tente

 

samedi 6 mai

de pizzo a bagnara

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

très dure etape, où les cotes alternent avec les descentes vertigineuses

le plus dur sera la fin de journée, entre palmi et bagnara, où la route atteint le sommet d'une colline pour une descente vertigineuse sur bagnara

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

a bagnara, il y a du monde le soir dans les rues, je trouve une pizzeria où je me restaure de cette dure journée, et le soir, je plante ma tente sur la plage de bagnara, helas trop près de la mer, car à cet endroit, il y a beaucoup de vagues, dont le bruit est amplifié par la caisse de resonnance d'une crique, ce qui perturbe mon sommeil

dimanche 7 mai

dernière étape sur le continent, je me rapproche de san giovanni, j'ai déjà accompli plus de 500 kms

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

en passant par des routes et des villages toujours impressionnants

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

je passe le detroit de messine a partir de san giovanni en debut de matinée, pour 3 euros

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

je passe messine, taormina, pour arriver dans le petit village de pozillo, où je trouve un restau pour une bonne pizza

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

c'est de cet endroit que je recevrai de france les resultats du deuxième tour des elections présidentielles

le soir, je campe dans une aire de jeu, d'où je serai réveillé dès 5 heures du mat par un camion aspirateur qui passera bien plusieurs fois près de l'endroit où je campe

pas grave, je plie la tente et je repars

lundi 8 mai

je passe catane avec en toile de fond l etna

 

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

je m eloigne de catane, mais avec toujours la presence de l etna

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

pour arriver le soir a syracuse, dont l'entrée se fait par une piste cyclable empruntant l'itinéraire d'une ancienne voie ferrée

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

et qui évite des côtes par un tracé en tranchée

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

le parcours de ce lundi

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

a l'aide de mon gps, j'arrive facilement à localiser l'auberge de jeunesse de la ville, où j'y prends une douche réparatrice

l auberge de jeunesse est très bien située, en plein centre ville, à deux pas de la gare

je la recommande à ceux qui voudront visiter syracuse

mardi 9 mai

de syracuse à sampieri

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

je passe à l'extrême sud de la sicile

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

et je trouve une signalisation destinée aux vélos jusqu'à trapani, qui s'averera par certains endroits abondante, et par d'autres inexistante

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

le soir, arrivé à sampieri, je trouve bien un camping, mais il est fermé, la saison touristique n'est pas encore commencée, je trouve un endroit près de la plage, dans la sable, bien tranquille, assez éloigné de la mer pour ne pas être importuné par le bruit des vagues

mercredi 10 mai

de sampieri a marina de palma

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

route plate, longeant des plages de sable fin, ce qui n'est pas le cas en général des plages de sicile et du sud de l 'italie

mais gros vent de face, avec le sable qui tournoie, et qui s'insere partout

le soir, camping sur la plage à marina di palma

jeudi 11 mai

de marina di palma à porto palo

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

quelques kilomètres de pistes cyclable jusre en bord de mer

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

a travers la campagne sicilienne, une autre mer est presente; celle des serres qui envahissent tout le paysage

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

en fin de parcours, de monfi jusqu a porto palo, le parcours emprunte une ancienne voie ferrée, et une gare desaffectée se trouve encore a porto palo; c'est là que j'y camperai le soir

vendredi 12 mai

de porto palo a trapani

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

un peu avant trapani, c'est marais salants

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

et les plages sont infestées d'algues vertes qui pourrissent au soleil, dégageant une odeur fort désagréable

arrivé a trapani, je decide de prendre le train pour castellamare di golfo, distant d'une quarantaine de kms, m 'evitant ainsi une route nationale avec circulation de nombreux véhicules et de surcroit traversant, selon ma carte, une partie montagneuse

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

en fait, l'antique autorail des fs fera tout un détour pour rejoindre castellamare, reprenant une partie de l'itinéraire que je venais d'effectuer dans la journée

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

a castellamare di golfo, je trouve un emplacement sur la plage pour camper

samedi 13 mai

de castellamare di golfo a trabia

j'avais prevu m'arrêter à palerme, trouver une auberge de jeunesse et me poser un petit peu

j'avais reperé 4 adresses d 'auberge de jeunesse de palerme sur l'ordinateur de l'auberge de jeunesse de syracuse

en fait, aucune des adresses que j'avais notées ne correspondait à un lieu d'hebergement, j'ai sillonné palerme en me rendant, grace à mon gps, aux adresses indiquées mais en faisant chou blanc

en desespoir de cause, je quitte palerme en debut d'après midi pour me retrouver le soir a trabia, où je plante ma tente sur la plage

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

dimanche 14 mai

de trabia a brolo

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

je fais une halte en debut de matinée dans un petit village sicilien

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

des gens se baignent sur la plage

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

la route longe la mer

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

l eau de la mer est très claire

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

la route croise de temps en temps la voie ferrée contigue, le temps d'attente des trains annoncés est particulièrement long, et les barrières sont installées de telle manière qu'il est impossible de les franchir

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

la route suit la côte au plus près

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

lundi 15 mai

de brolo a messine

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

la route suit toujours un parcours à flanc des côtes

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

le soir, je me retrouve à messine, où, près du centre, je trouve un endroit sur la plage pour planter ma tente

mardi 16 mai

je pensais rejoindre directement reggio de calabre en ferry depuis messine mais le lieu de depart semblait assez eloigné du centre de messine, aussi, j'ai repris le ferry pour san giovanni, puis accompli la route jusqu'à reggio de calabre

arrivé à la gare de reggio de calabre, je consulte les horaires, et je décide de prendre un train pour napoli, et de napoli, un train de nuit pour genova

le train au depart de reggio de calabre, pour paola, avec changement dans cette gare pour napoli

le train au depart de reggio de calabre, pour paola, avec changement dans cette gare pour napoli

mercredi 17 mai

arrivé vers 6h du mat à genova, je trouve une correspondance pour ventimiglia, et dans cette gare un train se dirigeant vers cannes

je descends à juan les pins, j'avais envie de me dégourdir les jambes, et une piste cyclable m'amanera à cannes, puis à saint raphael, longeant de maginfiques endroits

de salerno a reggio de calabre en passant par la sicile

arrivé à saint raphael, je trouve un train pour marseille, que j'atteins en debut de soirée

je me dirige alors vers l'auberge de jeunesse de marseille, sise au bois luzy

le portail d'entrée est fermé, mais je hèle un individu qui se trouve dans le parc, il m'ouvre, j'essaie de communiquer avec lui, mais il ne parle pas le français

j'installe ma tente dans un endroit dédié

jeudi 18 mai

m'étant extirpé de cette auberge de jeunesse un peu bizarre, je rejoins la gare st charles, où je trouve un ter pour narbonne, un autre pour toulouse, et enfin un intercité et un tgv pour poitiers

belle balade, camping sur la plage presque tous les soirs sauf à syracuse et marseille, je n'ai été importuné par personne, des gens accueillants, les cyclistes italiens et siciliens qui me croisaint ou me doublaient, m'encourageaient, spaghettis à midi et pizza le soir, bref, un périple qui me laissera de beaux souvenirs

Repost 0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 13:52

j'ai opposé deux methodes d'apprentissage de la musique, une issue de la pensée positiviste, la methode maitrisienne, et l'autre issue de la pensée constructiviste, la methode menetriére; je fais ici très court pour bien différencier ces deux approches; d'autres mots peuvent être adossés à cette différenciation, comme par exemple la methode hypothetico déductive et le méthode inductive, la première fondée sur une procédure allant de l'abstrait au concret, la seconde prenant le chemin inverse, la première privilégiant la rationalité d'une connaissance théorique s'appliquant plus tard à des pratiques, la seconde privilégiant l'expérimentation, le tatonnement pour prendre ensuite le même chemin que la méthode précédente

evidemment, ce genre de distinction n'interpelle pas les politiques

quoique

 

concluons

la pratique maitrisienne est de l'ordre d'une posture soumise

la pratique ménétrière est de l'ordre d'une posture insoumise

un raccourci bien discutable

mais par les temps qui courent, c'est peut être une façon de se faire entendre

 

 

Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 08:16

j'ai écouté récemment didier lockwood sur une radio nationale, qui défendait l'idée d'une transmission orale de la musique (par opposition vraisemblablement à une transmission écrite de la musique) pour un renouvellement de l'enseignement de la musique en france

le choix de ces mots est, de mon point de vue, parfaitement ambigu : défendre l'idée d'un médium "oral" pour l'enseignement de la musique, ça existe déjà, c'est l'enseignement par le solfège, où le principe initial peut se résumer par ces mots : ne peut être exécuté sur un instrument que des phrases musicales au préalable chantées intérieurement (donc oralisées)

il est donc vain de défendre l'idée d'une pratique orale de la musique comme principe alternatif à ce qui existe, car c'est ce principe même qui est en place actuellement, 

pour ma part, pour trouver une alternative à cette pratique solfégique dont j'entends bien que didier lockwood a à coeur d'instituer, j'ai trouvé deux expressions qui me semblent moins discutables et par contre connotées historiquement : la pratique ménétrière et la pratique maitrisienne, la première donnant la prééminence à la pratique expérientielle de l'instrument, et la deuxième appliquant les principes d'une pensée positiviste et rationnelle; les mots ont leur importance; dans l'education nationale, deux courants s'opposent sur l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, celui de la méthode analytique, et celui de la méthode globale; le débat dure depuis des decennies et n'est pas prêt d'être clos; pourtant, la discussion existe et permet aux méthodes d'enseignement d'évoluer dans un sens ou dans un autre, et peut permettre aux apprenants de naviguer entre ces deux oppositions

mais tel n'est pas le cas pour l'enseignement de la musique, et didier lockwood pourra encore fournir des rapports écrits aux instances décisionnels dans les décennies à venir, rien ne bougera si les mots employés dans ses rapports ne reflètent pas cette dialectique entre pratique expérientielle et pratique rationnelle

Repost 0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 08:41

un article de la nouvelle republique est consacré à marc brochet et à un ouvrage que ce dernier a écrit

 

 

je voudrais ici jeter un regard critique sur l'article, et sur le personnage marc brochet

prenons d'abord la photo qui illustre l'article : on voit un personnage souriant, tenant à la main un livre, et on pourrait croire à une partition dont il est en train de fredonner la mélodie, derriere un piano chargé de livres et de partitions; la photo est en contre plongée, on voit tout de suite le titre de l'ouvrage que le personnage a dans la main; la photo est bien conçue, l'image que renvoie le personnage est flatteuse, la mise en scène est parfaite, je pense que là, rien n'a été laissé au hasard; c'est une excellente promotion pour le livre et son auteur; c'est dire si cet auteur est soucieux de son image, qu'il veut renvoyer à lui même , et aux autres........

 A l'âge de 6 ans, mes parents m'ont vu revenir du défilé du 14-Juillet, le regard rivé sur l'horizon, chantonnant les airs que la fanfare avait entonnés, se souvient-il. J'avais trouvé ma voie

ce passage résume bien toute la rhétorique pseudo psychanalytique que marc brochet semble continuer à proner dans ses cours, et que j'ai pratiquée et subie puisque j'ai suivi ses cours de chant pendant un an à syrinx il y a de cela plus d'une dizaine d'années, et participé à l'un de ses stages, qui, de mon point de vue, opère bien plus de dégâts que de révélations rédemptrices à l'égard de ses participants

pour lui, chanter, c'est être à la recherche de sa vérité, qui se trouve à l'évidence enfouie dans les limbes de son passé, qu'il s'agira de faire ressurgir, pour retrouver toute l'innocence et l'authenticité de son être véritable, que la découverte  de la scène primitive permettra de faire éclater au grand jour; 

de mon, point de vue, ce sont des concepts discutables que je laisse le soin de développer sur le fauteuil d'un cabinet de psychanalyste, mais qui, me semblent une imposture dangereuse quand ceux ci sont maniés sous forme de jeux musicaux devant le regard des autres, sans précaution d'aucune sorte; pour tout vous dire, j'ai fini aux urgences psychiatriques du CHU de poitiers à l'issue d'un de ces stages; et je vous passe une consultation payante qu'il a bien voulu accorder à moi  et à une de ses stagiaires, pour essayer de résoudre des problèmes personnels, qui eux n'avaient rien à voir avec l'exercice de la musique

bref, sous couvert de compétence musicale indéniable (je ne conteste pas ici tout son talent d'improvisateur, d'arrangeur- j'habitais à niort quand il a créé le groupe "haciba" et je crois que j'ai assisté à l'un de leur premier concert, dont j'ai été un admirateur absolu, puis plus tard au moment de l'existence de vox office- marc brocher est un musicien hors pair qui ne peut que forcer l'admiration , et c'est toute justice qu'il soit en ce moment prof de jazz au conservatoire), il propose des cours de chant où la thérapie de groupe affleure avec les poncifs du developpement personnel; j'espere que dans ses cours du conservatoire, il se borne à enseigner le jazz, et qu'il laisse toutes ses théories fumeuses pour ses stages d'ordre privé

Ayant l'oreille absolue, je n'avais aucun mal à apprendre la musique.

j'avoue que cette phrase me laisse rêveur, outre le fait de s'autoproclamer détenteur de l'oreille absolue, déclaration que j'ai déjà analysée dans d'autres articles sur ce blog (il suffit d'aller dans la rubrique oreille absolue de ce blog pour s'en informer), cette phrase me surprend d'autant que j'ai des souvenirs très aigus sur tout ce qui concerne l'oreille absolue et tout ce qui a pu y être dit, au conservatoire quand j'y travaillais et que j'assistais à des réunions, d'autant que je travaillais sur ce thème dans un cadre universitaire; et j'ai le souvenir bien vivace d'un marc brochet avouant qu'il n'avait pas une vraie oreille absolue, et s'en désolant surement

declarer sur le tard qu'il possède cette compétence auto réalisatrice, de même qu'il a toujours douter de ses dons de chanteur, pour maintenant le chanter sur tous les tons au monde entier, avouez que la cure psychanalytique qu'il a opérée à l'issue d'une rupture amoureuse lui a été salvatrice et qu'il révèle un personnage bien ambigu pour lequel la musique est un pretexte à diffuser une pensée où le passé n'a pas fini d'être révélé

 

 

 

 

 

Repost 0
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 07:30

pour qui aime musarder sur des chemins de traverse balisés à velo, je vous propose un beau parcours que j'ai effectué ces jours ci, période d'un automne doux où les feuilles mortes jonchant les chemins font un tapis bruissant et feutré sur lequel rouler à vélo est un réel bonheur.

de lussac à l ile jourdain, le parcours emprunte le tracé de l'ancienne voie ferrée, désaffectée il y a plusieurs décennies, et qui longe de tout son long la vienne, avec parfois des vues magnifiques sur cette rivière; li y a de vagues indications sur des panneaux hors d'age, et il est bien dommage qu'une signalétique adéquates ne soit pas installée, ce qui favoriserait la circulation touristique des vélos sur ce parcours

de lussac à saint saviol

arrivé à l ile jourdain, on passe au dessus de la vienne par un magnifique viaduc 

mais après quelques kilomètres, la plateforme est impraticable, il faut emprunter la route jusqu'au vigeant, puis prendre une petite départementale jusqu'à saint martin l'ars

de lussac à saint saviol

à partir de cette bourgade, on reprend l'ancienne plate forme de la voie ferrée jusqu'à civray, exception faite d'un passage je crois avant charroux où, pour éviter de passer sur un viaduc apparemment en mauvais état, tout un détour par des chemins tortueux est proposé

à civray, j'ai pris la nationale jusqu'à saint saviol

beau parcours donc, helas peu signalé, non répertorié dans des sites de parcours cycliste, mais une promenade très agréable pour une après midi, avec parcours d'approche et de retour en ter

de lussac à saint saviol
Repost 0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 07:58

entre oloron sainte marie et bedous, une voie ferrée abandonnée depuis plusieurs décennies a été refaite à neuf et quelques ter y circulent quotidiennement, j'en ai pris un un matin de pau pour arriver à bedous en milieu de matinée, pour revenir à Pau à vélo en début d'après midi:  la ligne, à partir de oloron, est magnifique, une belle ligne de montagne qui suit le cours du gave d aspe, alternant viaducs et tunnels, dans un paysage magnifique et bucolique

cette ligne reliait pau à canfranc en espagne; hélas, dans les années 70, un train de marchandises y a déraillé, endommageant un pont, et ce fut un bon pretexte pour la fermer 

la défense de cette ligne, et le refus de la construction du tunnel routier du somport, qui hélas a été mis en service il y a plus d'une décennie, ne peuvent pas être évoqués sans parler d'un personnage qui a lutté durant de nombreuses années pour la réhabilitation de celle ci, je veux parler de eric petetin

ce personnage haut en couleur, qui force l'admiration par son combat incessant et don quichottesque contre tout ce qui veut bouleverser la nature, je l'ai rencontré par hasard une année à notre dame des landes; c'était un matin, lors d'un des rassemblements qui a lieu tous les ans dans cet endroit, et lors d'une année où peu de gens s'étaient mobilisés, je prends un café avec plusieurs personnes que je ne connais pas, et la discussion roule autour des actions qui peuvent être envisagées pour empêcher la réalisation de grands projets inutiles; un des interlocuteurs, avec un visage taillé à la serpe, évoque alors le cas de la construction de la lgv tours bordeaux, parle de pieux importés de turquie pour consolider les piles du viaduc en construction au dessus de la dordogne, et propose une action spectaculaire pour gener la construction de cet ouvrage : s'accrocher dans une petite nacelle au filin d'une des immenses grues qui surplombaient la dordogne pour la construction du viaduc; l'idée était un peu folle, mais évoquée avec humour par cet interlocuteur; à ce moment là, un autre interlocuteur se tourne vers notre grand escogriffe : tu serais pas petetin par hasard, et l'autre opine de son chef d'indien, flatté qu'on l' ait reconnu, avec ce sourire narquois qui lui sied si bien; je l'ai croisé ensuite plusieurs fois lors des autres rassemblements à nddl, et il militait de toute son énergie avec les zadistes du coin; 

j'avoue avoir beaucoup d'admiration  pour ce personnage, qui a tout balancé à un moment de sa vie pour se consacrer à ce qu'il croit vraiment, allant jusqu'au bout de ses convictions, et le faisant à chaque fois sans violence et avec humour; sachez que pour avoir balancé une carafe d'eau dans la tronche du maire d'agen, il écope de quatre mois de tôle; mais je sais qu'il rebondira, on le verra à bure, dans la vallée de la suse, dans tous les endroits où l'arbitraire de l'argent l'emporte sur la douceur de la nature; et pour en revenir à la ligne entre oloron et bedous, sa réhabilitation doit beaucoup à l'action de petetin en son temps; comme quoi il ne faut jamais désespérer des luttes qui semblent désespérées

 

deux liens pour illustrer cet article

un sur la ligne

 

et un sur les derniers déboires de petetin

Repost 0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 07:59

un article paru sur le site de france musique

ce que je retiendrai de ce texte, c'est la fin de l'article intitulé "la pédagogie praxialiste", où la musique est enseignée sous le travers de son expérimentation instrumentale, pas moin de ce que je préconise en défendant une pratique ménétrière de la musique

Repost 0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 08:24

mediapart vient de publier un très long article sur les conservatoires de paris; on peut y pointer plusieurs thèmes ayant trait à la musique, à son enseignement et à son organisation administrative

1 - un directeur de conservatoire a un pouvoir absolu et peut pourrir la vie de ses subordonnés comme il l'entend

2 - un directeur de conservatoire est indéboulonnable et il faut qu'il fasse une enorme connerie pour qu'on pense à le virer

3 -il existe un lobby homophile au sein de l'organisation administrative des artistes (on pourrait aussi parler du lobby féministe)

4 - les relations entre autorité administrative (la mairie) et autorité pédagogique (le directeur du conservatoire) sont ambigues et problématiques : le directeur est traité de "beni oui oui" quand il obéit aux injonctions de sa hiérarchie (la mairie) (en tant que fonctionnaire, c'est pourtant la première de ses obligations) mais il est se fait le héraut absolu d'une idée commune et aristocratique de la musique, et en défend toutes les valeurs élitistes et convenues répandues dans les classes moyennes

5 - le cours individuel  est propre à tout conservatoire; cette exception me semble la seule admise dans les structures d'enseignement; Sprogis disait qu'il n'y a que deux métiers où un adulte pouvait suivre individuellement sur plusieurs années un enfant : le curé et le prof d'instrument de conservatoire; le pouvoir de séduction du prof d'instrument vis à vis de son élève ne peut être nié, combien de profs ont séduit leur élèves, et combien d'élèves ne sont pas tombés sous le charme de leur prof; aucune étude , à ma connaissance, n'a été envisagée à ce propos

6 - dès qu'il est question d'envisager un changement dans l'organisation pédagogique d'un conservatoire, aussitôt les mêmes voix se font toujours entendre; celles de ceux ou celles qui ont réussi ce gymkana invraisemblable de tenir une dizaine d'années dans un conservatoire, et qui en gardent tous une nostalgie bienveillante; notons à ce propos que cette caste ne représente pas grand chose du public habituel d'un conservatoire, qui abandonne dans sa très large majorité au bout de quelques années, vaincu et dégoutté par les absurdités de l'organisation de cette institution 

7 - à aucun moment dans l'article de mediapart, il est question de l'enseignement du solfège, qui est de mon point de vue la lèpre d'où vient tout le mal qu'on peut penser d'un conservatoire; je reste convaincu que la seule sortie possible de cette impasse qui mine l'enseignement de la musique en france est de trouver une alternative à un enseignement trouvant ses racines au moment de la création du conservatoire de paris au moment de la revolution française, à savoir une hégémonie absolue de la pratique maitrisienne au détriment de la pratique ménétrière,( l'exemple de el sistema au venezuela, cité dans l'article de médiapart, illustre le propos : les petits venezueliens pratiquent d'abord un instrument, puis apprennent les éléments de solfège pour pouvoir lire et comprendre la musique, et ils ne connaissent pas l'idée absurde qu'il faut connaitre les éléments graphiques du solfège avant d'envisager la pratique d'un instrument

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche