Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 10:05

on dit d'une personne dotée de l'oreille absolue qu'elle est capable d'identifier par un nom de note une hauteur perçue au hasard; on fait ainsi référence au langage écrit de la musique

on dit d'une personne qu'elle a de la feuille lorsqu'elle est capable de reproduire à l'instrument mélodie ou accords d'un morceau de musique entendu.

dans un article précédent sur jacques attali et l'oreille absolue que j'avais rédigé, j'avais noté que ce dernier ne se dit pas doté de l'oreille absolue, mais par contre, il prétend détenir la capacité à voir une partition sur une musique entendue, à avoir en quelque sorte une mémoire photographique

la référence au visible, qu'il s'agisse de notre jacques national ou de celui doté de l'oreille absolue, ne fait ici aucun doute

quant à celui qui a de la feuille, selon l'expression consacrée, on ne sait pas grand chose de sa compétence, ça reste au niveau du mystère, de l'invisible, de l'inexplicable, de la non rationalité

je peux dire que eric a de la feuille, il est capable de désaccorder sa guitare sur un accord ouvert, ou de réaccorder sa guitare lorsqu'il a la sensation qu'une de ses cordes est fausse; je ne sais pas d'où il tient cela, c'est apparu au cours des cours, je n'ai pas d'explication rationnelle à formuler à cet égard; on est là dans le domaine de l'invisible, de l'inouï; il fait partie de ces rares élèves qui sont capables de sentir un mauvais accordage, et de le réajuster, d'autres élèves sentent bien un mauvais accordage, mais ne savent pas comment s'y prendre pour réajuster l'ensemble, d'autres encore peuvent jouer sur une guitare complètement désaccordée sans que cela les dérange

cette particularité de l'explicable et de l'inexplicable, du visible et de l'invisible, dont merleau ponti a écrit quelques chapitres, peut nous renvoyer à la définition même de la musique, entre le sujet et l'objet, l'immanence et la transcendance

berio dit de la musique : " La musique est tout ce qu'on écoute avec l'intention d'écouter de la musique. " la musique est ici du côté du sujet, de la subjectivité de la musique, au jugement individuel de chacun, dans une immanence absolue

michel serres, au contraire, prétend que la musique se distingue du bruit, qu'elle est un objet universel qui existe en soi, dans une transcendance manifeste (j'en ai parlé dans un article que j'ai consacré à un des ses livres sur ce sujet)

alors, musique : objet ou sujet, visible ou invisible, explicable ou à jamais mystérieuse, réifiée par la partition ou enfouie dans les limbes de nos sensations personnelles et uniques?

comme le suggère merleau ponti, il n'y a rien à décider à ce propos, on a à faire à des entrelacs, des chiasmes, indécidables, on est face à des vérités individuelles qui nous dépasse.

alors, que faire, sinon admettre l'infinie diversité des musiques subjectives, sur lesquelles nous n'avons aucune prise, transmettre des savoirs réifiés car nous vivons dans une communauté humaine où certaines valeurs sont à partager, mais aussi accompagner l'autre dans la construction de ses propres connaissances musicales

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche