Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:47

dans sa dernière autobiographie,

on peut y lire un passage délicieux sur le rapport entre un élève avide de blues et sa prof de piano classique

je recopie le passage (pp.72/73) dont le chute me ravit

"en ville, je prenais des cours de piano avec une certaine mademoiselle Zay (...........).C'était, dans mon souvenir, une petite dame effacée et solitaire qui se désolait de mon manque d'assiduité. Je la suppliais de m'initier au jazz , elle me renvoyait à Debussy, le comble pour elle de la modernité.(..........) Et quand je presentais le conservatoire régional, ayant préparé une sonate pourtant facile de Mozart, j'échouai, dans un crescendo de fausses notes (.....) Quand, plus tard, je découvris enfin le blues, le boogie woogie, le swing, le jazz, j'eus envie de retourner voir cette femme si patiente, si triste et de lui dire : " Allez, madame, on se fait un petit boeuf?"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche