Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 08:49

pendant une petite semaine, j'ai traversé la suisse à vélo, du nord au sud, en suivant la route 3

depart de bale

depart de bale

la piste aux environs de Liestal

la piste aux environs de Liestal

les premières montagnes se profilent à l'horizon, sur un chemin avant Luzern

les premières montagnes se profilent à l'horizon, sur un chemin avant Luzern

camping sauvage avant Luzern, dans un petit bois, il fait chaud, je ne monta que la moustiquaire

camping sauvage avant Luzern, dans un petit bois, il fait chaud, je ne monta que la moustiquaire

à mon réveil le lendemain, une magnifique journée se prépare, ciel bleu et chaleur assurés

à mon réveil le lendemain, une magnifique journée se prépare, ciel bleu et chaleur assurés

passage à Luzern

passage à Luzern

la route suit le lac après Luzern

la route suit le lac après Luzern

la piste se fraie un passage dans les zones suburbaines des villes traversées

la piste se fraie un passage dans les zones suburbaines des villes traversées

la piste finit à un moment en impasse, il est nécessaire de traverser le lac pour poursuivre sa route

la piste finit à un moment en impasse, il est nécessaire de traverser le lac pour poursuivre sa route

sur cette carte, on peut voir le trajet du bac qui traverse le lac

sur cette carte, on peut voir le trajet du bac qui traverse le lac

arrivée du bac sur l'autre rive

arrivée du bac sur l'autre rive

Altdorf se profile dans le lointain, et la route s'accroche aux parois abruptes de la montagne qui surplombe le lac

Altdorf se profile dans le lointain, et la route s'accroche aux parois abruptes de la montagne qui surplombe le lac

une autre vue en surplomb du lac, avec la voie ferrée que je vais suivre jusqu'à Goschenen

une autre vue en surplomb du lac, avec la voie ferrée que je vais suivre jusqu'à Goschenen

quelques kilomètres après Altdorf, l'entrée du futur tunnel de base du Gothard, qui sera long d'une soixantaine de kilomètres

quelques kilomètres après Altdorf, l'entrée du futur tunnel de base du Gothard, qui sera long d'une soixantaine de kilomètres

à Wassen, les longs fils de la voie ferrée s'entrelassent et disparaissent dans des tunnels hélicoidaux pour se hisser jusqu'à Goshenen

à Wassen, les longs fils de la voie ferrée s'entrelassent et disparaissent dans des tunnels hélicoidaux pour se hisser jusqu'à Goshenen

le site de Wassen

le site de Wassen

à l'approche de Goschenen

à l'approche de Goschenen

de Goschenen à Andermatt, la route est interdite à la circulation des vélos, il faut prendre un petit tortillard pour rejoindre Andermatt

de Goschenen à Andermatt, la route est interdite à la circulation des vélos, il faut prendre un petit tortillard pour rejoindre Andermatt

je plante la tente au camping d'Andermatt, où l'orage tonnera une partie de la nuit

je plante la tente au camping d'Andermatt, où l'orage tonnera une partie de la nuit

d'Andermatt au col du Gothard, c'est 600 mètres de dénivelées sur 9 kilomètres

d'Andermatt au col du Gothard, c'est 600 mètres de dénivelées sur 9 kilomètres

en pleine ascension

en pleine ascension

le col se profile

le col se profile

et ça monte, ça monte!!!!

et ça monte, ça monte!!!!

et pour finir en beauté, en plus de la pente, les pavés!!!!

et pour finir en beauté, en plus de la pente, les pavés!!!!

ça y est, le col est atteint, ouf, un instant pour respirer l'air pur de la montagne

ça y est, le col est atteint, ouf, un instant pour respirer l'air pur de la montagne

où la neige persiste par endroits

où la neige persiste par endroits

la descente va se révéler vertigineuse!!!

la descente va se révéler vertigineuse!!!

de Airolo jusqu'à Bellinzonna, ce sera une descente sur plus de 40 kilomètres, et là, j'ai vu plus d'un cycliste le sourire aux lèvres!!!

de Airolo jusqu'à Bellinzonna, ce sera une descente sur plus de 40 kilomètres, et là, j'ai vu plus d'un cycliste le sourire aux lèvres!!!

au droit de Baschina, la ligne du Gothard se love dans la montagne, comme un immense serpent se mordant la queue, pour descendre vers Bellizonna

au droit de Baschina, la ligne du Gothard se love dans la montagne, comme un immense serpent se mordant la queue, pour descendre vers Bellizonna

un de ces innombrables trains de fret au niveau inférieur

un de ces innombrables trains de fret au niveau inférieur

puis au niveau intermédiaire

puis au niveau intermédiaire

enfin au niveau supérieur

enfin au niveau supérieur

l'itinéraire est balisé par de nombreuses pancartes comme celle ci, mais qu'il ne s'agit pas de louper, quitte à se perdre rapidement

l'itinéraire est balisé par de nombreuses pancartes comme celle ci, mais qu'il ne s'agit pas de louper, quitte à se perdre rapidement

il fait très chaud, heureusement, l'itinéraire est émaillé par de nombreuses fontaines d'eau bien fraîche

il fait très chaud, heureusement, l'itinéraire est émaillé par de nombreuses fontaines d'eau bien fraîche

après une nuit de repos près du Ticino à Bellizonna (pour l'anecdote, il existe un camping à Bellizonna, j'y ai demandé le tarif pour une nuit, on m'a répondu avec un grand sourire "30 euros", à ce prix là, j'ai préféré sans regrets une aire de jeu près de la rivière

après une nuit de repos près du Ticino à Bellizonna (pour l'anecdote, il existe un camping à Bellizonna, j'y ai demandé le tarif pour une nuit, on m'a répondu avec un grand sourire "30 euros", à ce prix là, j'ai préféré sans regrets une aire de jeu près de la rivière

la route se hisse jusqu'à ce petit col

la route se hisse jusqu'à ce petit col

300 mètres de dénivelée tout de même

300 mètres de dénivelée tout de même

une rencontre surprise avec un daim, qui se laisse photographier, tout occupé à sa tâche de brouter de l'herbe

une rencontre surprise avec un daim, qui se laisse photographier, tout occupé à sa tâche de brouter de l'herbe

de mont ceneri à Agno, la piste rejoint un lac, que je longerai pour atteindre la frontière italienne

de mont ceneri à Agno, la piste rejoint un lac, que je longerai pour atteindre la frontière italienne

je me baignerai dans cette eau très douce et très tempérée de ce lac, puis je rejoindrai Porto Ceresio, puis la route pour rejoindre Varese

je me baignerai dans cette eau très douce et très tempérée de ce lac, puis je rejoindrai Porto Ceresio, puis la route pour rejoindre Varese

à Varese, je trouverai aussitôt un train de banlieue pour Milan

à Varese, je trouverai aussitôt un train de banlieue pour Milan

le train de Varerse arrive en gare de Milan Cardona, et il me faudra traverser Milan à vélo pour y rejoindre la gare centrale, une occasion de faire connaissance avec cette ville grandiose écrasée par une chaleur étouffante; à la gare centrale de Milan, je trouive un train pour Turin

le train de Varerse arrive en gare de Milan Cardona, et il me faudra traverser Milan à vélo pour y rejoindre la gare centrale, une occasion de faire connaissance avec cette ville grandiose écrasée par une chaleur étouffante; à la gare centrale de Milan, je trouive un train pour Turin

puis à Turin un train pour Bardonnechia, ville frontière avec la France; les trains italiens sont pratiques et pas chers, de Varese à Milan, c'est 4 euros, de Milan à Turin, c'est 12 euros, et de Turin à Bardonechia, c'est 7 euros; à Bardonnechia, on me dit qu'il y a des bus pour Modane le lendemain matin, mais que ceux ci n'acceptent pas les vélos; on me conseille de rejoindre Briançon par la route

puis à Turin un train pour Bardonnechia, ville frontière avec la France; les trains italiens sont pratiques et pas chers, de Varese à Milan, c'est 4 euros, de Milan à Turin, c'est 12 euros, et de Turin à Bardonechia, c'est 7 euros; à Bardonnechia, on me dit qu'il y a des bus pour Modane le lendemain matin, mais que ceux ci n'acceptent pas les vélos; on me conseille de rejoindre Briançon par la route

je quitte Bardonnechia à la nuit tombée et je commence l'ascension vers le col de l'echelle, mais je m'arrête quelques kilomètres après Bardonnechia dans un camping, où je plante ma tente près d'un torrent

je quitte Bardonnechia à la nuit tombée et je commence l'ascension vers le col de l'echelle, mais je m'arrête quelques kilomètres après Bardonnechia dans un camping, où je plante ma tente près d'un torrent

le elndemain, c'est l'ascension vers le col, où on surplombe la valée

le elndemain, c'est l'ascension vers le col, où on surplombe la valée

près du sommet du col, la route traverse un pic de la montagne, paysage toujours impressionnant à admirer

près du sommet du col, la route traverse un pic de la montagne, paysage toujours impressionnant à admirer

enfin le col de l'echelle, puis un plateau très agréable à traverser, où l'air est très frais et sent fortement les grands pins environnants; puis c'est la descente vers Briançon,

enfin le col de l'echelle, puis un plateau très agréable à traverser, où l'air est très frais et sent fortement les grands pins environnants; puis c'est la descente vers Briançon,

d'où je pourrai prendre un TER pour Dijon

d'où je pourrai prendre un TER pour Dijon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche