Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 13:00

la version originale

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 08:26
Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 08:24
Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 09:22

l'article qui suit en est un exemple plutôt significatif

conclusion de l'article

on espère y déceler une élite, qui integrera une institution d'élite, à savoir les conservatoires de musique

sous couvert de démocratisation de l'enseignement de la musique, ce dispositif révèle en fait la recherche de ce que bernard lehmann a nommé "les promus"

Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 08:19

alain badiou, dans "théorie du sujet", pointe trois sortes de contradictions : les contradictions opposées, les contradictions corollaires et les contradictions hiérarchisées.

Illustrons son propos par la contradiction formation musicale-formation instrumentale

dans un premier temps, on pourrait opposer les deux matières: l'une se prétend globale, abstraite, intellectualiste et universelle, l'autre versée vers la spécialisation, le concret, la pratique et la particularité.

mais dans un deuxième temps, on pourrait les considérer comme complémentaires, la formation musicale préparant à la formation instrumentale, ou encore la formation musicale serait une propédeutique à l'écrit musical, avec comme corollaire le cours de pratique instrumentale comme application concrète

enfin, par l'observation des procédures d'évaluation de fin de cycle dans n'importe quel conservatoire de France, on constate qu'une place bien plus importante est donnée à la formation instrumentale qu'à la formation musicale : la formation musicale est en quelque sorte le parent pauvre de l'institution de l'enseignement musical

toutes les conditions pour l'établissement d'une bonne dialectique à la badiou sont ainsi remplies

en quoi ce dispositif apparemment bien alambiqué peut il rencontrer les faveurs des élèves de conservatoire?

franck vialle peut nous en donner une réponse

ce chercheur en sciences de l'éducation a observé et étudié une population d'élèves alternant deux sortes d'enseignements contradictoires, l'un d'essence universitaire et théorique, l'autre d'essence spécialisée et pratique, dans le cadre des maisons familiales rurales

la conclusion de vialle est de dire que les élèves, face à une contradiction institutionnelle apparemment inhibitrice, en font en fait leur miel

en d'autres termes, certains élèves, dans le cadre universitaire, se comportent comme s'ils étaient en mfr, et vice versailles

vialle conclut sa thèse en montrant que ce comportement paradoxal fait éclore ce qu'on appelle à tord dans d'autres situations, son "autonomie"

revenons à nos élèves de conservatoire

la procédure contradictoire formation musicale/formation instrumentale peut dérouter au premier abord les élèves; pourtant, certains vont adopter, en cours de formation musicale, une posture d'instrumentiste, et en cours d'instrument une vision globale de la musique, troublant en cela les enseignants des deux matières

pourtant, cette posture non attendue révèle, de la part de l'élève, une réelle personnalité qui, profitant de cette faille institutionnelle, favorise, en dernière analyse, son autonomie, qui, étymologiquement, ne peut être prévisible

bref, cette dialectique formation musicale/ formation instrumentale, tant décriée, critiquée mais aussi défendue avec une ardeur déconcertante, contradiction frisant le paradoxe, loin de desservir nos artistes apprenant, peut leur permettre d'être un terreau dans lequel ils vont construire leur propre singularité

Repost 0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 14:33

j'ai parlé, en distinguant musique classique et musique de variétés, que pour l'une, il s'agissait de reproduire une matrice initiale qui était la partition à partir de laquelle on ne pouvait déroger, et l'autre qui était un thème qu'on pouvait reprendre à sa guise, broder quitte à en faire une "reprise", c'est à dire en quelque sorte un nouveau morceau

un exemple de cette contradiction, avec une reprise par dirty loops d'une bluette de justin bieber

d'abord la version originale de bieber

et la reprise décapante de dirty loops, un groupe suédois

Repost 0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 07:33

à plusieurs reprises, certains de mes élèves m'ont confié qu'ils apprenaient en cours de musique au collège ce que c'était qu'une chanson rebelle, citant par exemple manhattan kaboul ; je ne sais pas si manhattan kaboul est véritablement une chanson rebelle; par contre, j'ai trouvé un exemple d'une chanson véritablement rebelle, dans cet extrait d'une video consacrée à un fait de guerre pendant la guerre d'algérie

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 09:15

notre duo de débutants (il ne faut pas dire "petits", ils ne supportent pas), jouent une chanson de noel

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 10:04

louna, comme axel et amelien,sont élèves en sixième au collège ronsard; ils ont appris la chanson de thomas fersen, "je n'ai que deux pieds", et commencent à étudier le choeur des gamins de l'arlesiene de bizet

louna n'est pas encore très assurée au niveau de la justesse vocale, mais s'engage de tout son enthousiasme à interpreter la chanson de fersen; n'est ce pas cela le plus important?

Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 16:39

la video de ose 2013 vient d'être mis en ligne sur you tube

un des membres du jury declare que la danse hip hop a permis a de nombreux jeunes de découvrir la danse, ce qUe je crois aussi

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche