Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:04

eline se lance dans l'interprétation de chanson accompagnée

cela risque d'être prometteur

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                un thème qu'elle a voulu apprendre

 

 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:01

maxime joue un blues

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 et l'hymne à la joie

 

 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 09:54

nos trois débutantes dans une version de "jean petit qui danse"

 

 

 

ambre montre à ses deux condisciples comment chanter et jouer la perdrix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 07:09

l'accord des instruments est approximatif

alexandre à la flûte, elitza et baptiste au piano interprètent le début  de la  "lune de cuzco"

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                puis revisitent le premier thème de boirahmadi

 

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:59

stronger de kanye west

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   et corcovado, une version encore en chantier

 

 

un merci particulier au cameraman, car c'est le papa de bastien qui a bien voulu nous filmer

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:56

le début de dona dona

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   et une partie des arpèges de someone like you de adèle

 

 

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:53

un petit exercice rythmique pour le groupe : une application des rythmes binaires étudiés depuis le début de l'année

 

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 08:42

Dune était absente

la chanson "le grand ours" est jouée au piano par Balthazar. Il guide ses condisciples pour solfier, et chanter ensuite la chanson avec les paroles. Des zones d'incertitudes rythmiques et mélodiques persistent, mais nos braves artistes en herbe font preuve ici de bonne volonté et d'application évidentes.

 

 

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 07:46

Voilà bien une aberration qui perdure au fil du temps, qui n’a jamais été corrigée et qui a encore de beaux jours devant elle, cette anomalie qui consiste à considérer une note pour une autre, comme si notre système d’écriture musicale n’était déjà pas assez compliqué comme cela, justifiant ainsi la fameuse lecture en clé d’ut, pensum parfaitement imbécile que tout élève en fin de deuxième cycle se doit de maitriser, évalué par une épreuve intitulée « lecture de partition d’orchestre », gymkhana invraisemblable où le candidat doit jongler entre un passage pour clarinette en sib, un autre pour alto en clé d’ut3, un autre encore pour flûte traversière, copieusement composé de notes dans le sur-aigu, pour finir par une partie pour cor en fa.


Débrouillons l’affaire.

Prenons un morceau de bois dont le centre a été évidé. Perçons-y des trous, disons 7 trous, qui, selon leur obstruction par les doigts d’un joueur, feront les notes de la gamme do ré mi fa sol la si do.

Mais, erreur fatale, de do initial de l’instrument ne correspond pas au do du piano.


Pour la clarinette, un do de cet instrument correspond à un si bémol du piano

(toute la musique est écrite un ton au-dessus des notes réelles)

 

 

Pour le cor, un do de cet instrument correspond à un fa du piano 

 

(l'accompagnement piano est en la, la mélodie pour cor écrite en mi, la première note réelle de la mélodie n'est pas un si, mais un mi)


Pour certains saxophones, le do de cet instrument correspond à un mi bémol du piano.

 

(la première note de la mélodie, qui se lit sol, est en réalité un si bémol, pour retrouver les notes réelles il "suffit" de lire en clé de fa)


Pour produire un do « réel », le clarinettiste doit donc jouer un ré sur son instrument.

Pour produire un do « réel », un corniste doit donc jour un sol sur son instrument.

Pour produire un do « réel » un, saxophoniste alto doit donc jouer un la sur son instrument.

Vous me suivez ?


Pour compliquer encore l’affaire, sachez que le violon alto se lit en clé d’ut3, justifié par sa tessiture, intermédiaire entre le violon et le violoncelle.

 

(la note située au milieu de la portée se lit donc "do")



Enfin, sur une partition d’orchestre, les notes de chaque instrument sont écrites selon leur valeur relative, ce qui fait un bel embrouillamini. 

 

(un exemple "simple" : voici une partition pour 2 flûtes, hautbois et clarinette : la partie clarinette est écrite en fa#mineur, alors que la tonalité des autres instruments est écrite en mi mineur)

 

Certains profs enseignent en tenant compte de la relativité des notes émises ; par exemple, un prof de clarinette fait jouer un do à son élève, et lui affirme que c’est un do, alors que dans la réalité des hauteurs absolues, ce do là  est un si bémol. Cela peut troubler certains élèves.


D’autres apprennent à leurs élèves à déchiffrer des partitions en clé de sol, mais à penser les notes un ton au-dessus. Pour ceux-là, un « ré » en clé de sol, situé sur la quatrième ligne de la portée, se lit « do ».


Toute cette complication ne pourrait-elle pas se résoudre en pensant pour tous les instruments en note réelle ? Improbable gageure, car il faudrait alors réécrire tout le répertoire de ces maudits instruments transpositeurs, ce qui n’est pas gagné, mettant à mal l’authenticité du répertoire de ces instruments, la vogue de la musique baroque ne laissant aucun doute sur l’issue d’une telle révolution.


Alors, élève de conservatoire, peut-être ne connais-tu plus à l’école des problèmes de robinets qui fuient ou d’improbables croisements de train entre deux gares ? Mais au conservatoire, tu auras encore longtemps à jongler entre un saxophone en mib, une clarinette en sib et un cor en fa.

Repost 0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 09:53

Paul a travaillé durant cette première période de l'année 2012 l'andante de Carulli : en voici le début

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 puis très récemment les premiers arpèges de la chanson de Adèle "someone like you"

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche