Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 08:27

juste un petit commentaire sur la question de l'improvisation, dont deux compétiteurs parlent à la fin du reportage; c'est toute la question du paradoxe de l'improvisation qui est posée toujours et toujours, entre reflexes acquis et lâcher prise, entre ce qu'attend le jury qui est justement de se laisser surprendre par un improbable prévisible

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 07:25

un battle à arras

lucien y a participé

Repost 0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:16

chez nos voisins africains, il est question aussi de "rythmes scolaires"

à méditer

Repost 0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 10:18

il faut toute l'inventivité de danseurs hip hop pour creer des illusions pareilles!!!!!

Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 16:39

la video de ose 2013 vient d'être mis en ligne sur you tube

un des membres du jury declare que la danse hip hop a permis a de nombreux jeunes de découvrir la danse, ce qUe je crois aussi

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 16:36

le festival hip hop and co va s'achever à la fin de la semaine;

principalement axé sur la danse, il a proposé des spectacles et des stages sur cette discipline;

curieusement, le crr n'est pas associé à ce genre de manifestation, dévolue essentiellement aux maisons de quartier;

la danse hip hop serait elle proscrite de l'instance officielle de la danse, le conservatoire, marginalisée dans son role précursuer d'avant garde, comme semble le dire la responsable du festival?

le crr, dans son rôle de "conservatoire", doit il se borner à enseigner des disciplines légitimés, et à laisser à d'autres instances le risque de normes esthétiques à venir?

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:35

c'était ce dimanche, une cuvée exceptionnelle

une video de la demi finale circule déjà sur le net, et, soyez en surs, elle est vouée à être vue de nombreuses fois

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 07:02

ose

le teaser de ose 2013 est sorti

rendez vous à la blaiserie le dimanche 20 octobre à la blaiserie à partir de 15h

Repost 0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:53

sur facebook commencent à circuler des photos de la soirée sur la culture hip hop au plan b

 

 

 

 

PLAN-B-1.jpg

 

 

PLAN-B-2.jpg

 

Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 08:42

Hier soir donc, il y avait une soirée consacrée à la "culture hip hop" au plan B

Ce que j'en ai retenu, c'est que la culture hip hop est composée de quatre piliers, qui sont le didj'ing, le graphe, le rap et la danse, que la danse est la discipline artistique la premiere à  s'être manifestée, que la danse hip hop a envahi toutes les strates de la pratique culturelle chorégraphique en france (salle de gym, maison de quartier, et même maisons de retraite), qu'elle a une audience mondiale (on danse le hip hop aussi bien en corée du nord que dans le fin fond de l'ouzbekistan)

C'est une esthetique à l'origine marginale qui se fait vite récupérée par l'hydre commerciale qui la "pourrit", mais qui a ses codes qui perdurent depuis maintenant quarante ans.

Le débat a tourné autour du paradoxe entre une diffusion médiatiquenécessaire à caractère hautement commerciale (sky rock, émission de télé du samedi soir), et la préservation d'une authenticité originale qui ne peut que se refermer sur elle même.

Etre hip hop est d'abord un état d'esprit, brassens aurait très bien pu être hip hop, à l'inverse, on se demande si "la fouine" ou "bouba", à l'origine d'authentiques hiphopeurs, n'ont pas été perverti par le système commercial.

Ce que j'ai compris de l'étymologie du mot "hip hop", c'est que hip veut dire "s'elever", et hop "être dans le coup", "à la mode"; beau paradoxe qui veut qu'on soit original et marginal dans l'excellence, et en même temps dans l'air du temps.

Le hip hop peut être un mouvement revendicatif fort (comme les black panthers), mais aussi une mode récupérée par les majors commerciaux.

Bref, le hip hop est une pratique artistique maintenant légitimée et reconnue, qui connait les affres des contradictions de toute pratique artistique, entre recherche sans fin d'une avant garde originale et singulière, et une reconnaissance normative au sein de notre système.

 

les trois invités qui ont animé le débat, un docteur qui a écrit une thèse sur la culture hip hop, un rappeur et un danseur

 

004.JPG

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche