Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:27

nos trois compères du groupe D des trois cités ont eu à affronter une épreuve d'examen de fin de cycle

cette épreuve consistait à mémoriser une chanson, être capable de la chanter, puis d'en trouver les hauteurs sur le piano, et enfin de l'écrire correctement avec le bon rythme sur du papier à musique

deux moments de cette épreuve

celui de la recherche des hauteurs avec le piano

examen de fin de cycle aux trois cités

puis le travail à la tabl

examen de fin de cycle aux trois cités
Repost 0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 08:31

comme le cours est composé de trois élèves, et que nous disposons de trois claviers dans notre salle de cours, les éléments de formation musicale à acquérir se font par le biais de la pratique du piano; ainsi, nous avons pratiqué sous forme de jeux d'improvisation les différents rythmes binaires de base, nous en avons écrit des phrases; d'autre part, nous avons pratiqué la reconnaissance des octaves et des quintes par le biais d'intervalles joués au piano et à imiter

Repost 0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 09:58

un etudiant en sciences de l'education pourra reciter :

 

"une capacité est un comportement previsible dans un contexte previsible"

 

"une compétence est un comportement prévisible dans un contexte imprévisible"

 

en d'autres termes, une capacité est un comportement vérifiable, alors qu'une compétence est un comportement invérifiable

 

on dira d'un cuisinier qu'il est "qualifié" s'il sait composer des plats à partir de menus qu'il aura appris, avec tous les ingredients à sa disposition

 

on dira d'un cuisinier qu'il est "compétent" s'il sait composer des plats dans des conditions exceptionnelles, par exemple lorsqu'il manque des ingrédients, mais qu'il sait se débrouiller pour presenter un plat convenable

 

l'ideologie liberale dénigre "l'ouvrier qualifié", expert à accomplir une tâche dans un contexte précis, pour glorifier le "collaborateur compétent", expert à accomplir une tâche dans des contextes imprevisibles

 

la question de la capacité et de la compétence renvoie à la question de son évaluation

 

une capacité est évaluable, parce que vérifiable et prévisible

 

une compétence ne peut s'évaluer, parce qu'elle est par essence même imprévisible et hasardeuse

 

une compétence, c'est par exemple "lire des notes avec aisance", ou encore "être à l'aise sur une scène", ou "affirmer son engagement lors d'une prestation publique"; définitions bien vagues qui peuvent s'apprécier de manières bien différentes, sans référents indiscutables et absolus

 

une capacité est certes un comportement donné dans une situation donnée, mais qui a le mérite de pouvoir être vérifié sans contestation possible

 

j'en donne des exemples ci dessous, lors du dernier cours du groupd D en formation musicale

 

 

la capacité à verifier ici est celle de savoir si l'élève sait jouer des tierces mineures, sur une premiere note donnée par l'élève au hasard; nils et severine vont jouer successivement des tierces mineures, improvisant ainsi une musique aleatoire fondée cependant sur un principe strict  ( ce qui, de mon point de vue, est bien la définition d'une "improvisation")

 

 


 

 

 

 

une autre capacité à vérifier, c'est celle de savoir si l'élève est capable de reproduire au piano un intervalle de tierce mineure ou majeure, en connaissant la premiere note de cet intervalle  ( la competence serait ici : "l'eleve est capable de reconnaitre une tierce majeure d'une tierce mineure", ce qui est invérifiable, il y a des contextes où cette reconnaissance peut preter à  confusion)

 

severine commence, elle annonce une note, joue la tierce, et c'est à nils de rejouer cette note, et de trouver la note juste correspondante à l'intervalle entendu, puis les rôles sont inversés

 

 

 


 

 

 

une autre capacité à verirfier, c'est celle de savoir si l'eleve est capable de reconnaitre un accord majeur  d'un accord mineur

 

la même procédure que l'exercice précédent est appliquée pour la vérification de cette capacité

 

 


 

 

 

un dernier exemple, il est question ici de vérifier si l'élève sait maitriser au piano les rythmes "croche deux doubles" et "deux doubles croche"; le jeu consiste ici à ce que chaque élève improvise des hauteurs sur un des deux rythmes, relayé ensuite par l'autre élève; remarquez ici les hésitations du début, mais qui se résorbent au fur et à mesure de l'improvisation

 

 


 

 

 

la notation d'une capacité est assez simple; trois hypothèses sont à envisager, soit la maîtrise du savoir-faire, son non-maîtrise, ou enfin le sentiment que le savoir-faire se construit, mais n'est pas encore parfaitement intégré; d'où cette nomenclature, utilisée dans plusieurs écoles de poitiers, concernant l'evaluation des savoir-faire, par les termes "acquis", "non-acquis" ou "en cours d'acquisition"

 

gageons que ce système apparait, de mon point de vue, plus objectif, que tous ces protocoles d'examens de fin de cycle, fondé sur l'évaluation de compétences d'ailleurs définies de manière très floues, notées selon un barème de 0 à 20, par une succession invraisemblable d'epreuves qui voudraient reproduire l'impartialité scolaire des examens, mais qui, en definitive, n'en reproduit que la complication et la dictature risible de la note

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 10:01

lina s'est retrouvée seule en cours ce mercredi après midi; occasion unique pour travailler des accompagnements au piano de chansons déjà apprises les années précédentes

 

 

d'abord mon ami me délaisse

 

 

 


 

 

 

puis torrent d'automne

 

 


 

enfin, chaudron troué, encore en chantier

 

 


 

 

 

 

je precise que lina pratique le violoncelle au conservatoire et que sa pratique du piano ne s'est effectuée que lors de ses cours de formation musicale

Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 08:35

pour ce dernier cours de l'année scolaire, nous avons étudié le morceau joué la veille à la blaiserie  par violaine, "vine pervane"

l'intérêt du morceau se trouve dans son accompagnement à contre temps, et par ses accords composés simplement de deux notes alternés

nous avons dans un premier temps reconstitué les accords, et joué la mélodie par un accompagnement classique sur les temps : nous avons constaté que tout le charme de ce morceau d'inspiration orientale s'en trouvait largement altéré

puis nous avons essayé de jouer à deux instruments, mélodie et accompagnement séparés : nous avons constaté la difficulté à placer correctement sur les temps opportuns les deux sections de ce morceau; il nous a fallu répéter et répéter, s'écouter pour caler correctement ces deux parties du morceau

 

baptiste joue la mélodie, et elitza joue l'accompagnement

 

 

 

alexandre joue la mélodie, et baptiste et elitza font l'accompagnement : tout n'est pas encore exactement d'équerre!!

 

 

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 09:21

j'ai proposé aux 3 élèves du groupe D de ce mercredi d'étudier "smile"; déchiffrage rapide, étude de l'harmonie, de la structure et de ses cadences, ça nous a bien occupé; puis, nous en avons réalisé une version

 

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 08:28

l'institution demande aux élèves, en fin de premier cycle, de composer un morceau, et de le jouer lors de leur examen pour acceder au deuxième cycle

 

la semaine derniere, alexandre était tout seul en cours, on a eu une heure et demie pour faire un travail d'écriture, sur un matériau musical que alexandre avait déjà achevé; le but était alors de faire correspondre ce qui était écrit avec ce qui était joué, et vice versa. Ce détail peut paraitre anodin, n'empêche qu'il nous a pris tout le temps du cours.

 

Enfin, cette semaine, alexandre est fin prêt et peut interpréter le morceau qu'il a écrit

 

 

 

baptiste était présent à ce cours: on lui a demandé de jouer le morceau d'alexandre au piano, pour vérifier s'il n'y avait pas d'erreurs dans l'écriture

 

puis nous avons fait une première tentative, pour le début du morceau, d'y trouver un accompagnement

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 07:09

l'accord des instruments est approximatif

alexandre à la flûte, elitza et baptiste au piano interprètent le début  de la  "lune de cuzco"

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                puis revisitent le premier thème de boirahmadi

 

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 08:35

baptiste nous a joué le début de "rêverie" de Tchaïkovski; une occasion d' analyser sommairement l'oeuvre, en y distinguant la mélodie de l'accompagnement, elitza au piano et alexandre à la flûte jouant la mélodie, et baptiste faisant l'accompagnement; nous avons remarqué la richesse rythmique de ce passage, et l'aisance avec laquelle baptiste se joue de ces difficultés.

 


Repost 0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 08:36

cette année, c'est le mercredi de 14h à 15h30, avec le groupe D, où il y a le moins d'élèves : ils sont trois, baptiste, alexandre et elitza.  Baptiste et Elitza sont pianistes, et Alexandre est flutiste.

Lors de ce cours, nous avons étudié la sicilienne; comme tous cours de formation musicale qui se respectent, un travail initial à la table est nécessaire

 

PICT0002-copie-6.JPG

 

 

 

Puis une première application est jouée au piano, où ce rythme est reproduit sous forme d'improvisation

 

PICT0004-copie-1.JPG

 

 

 

Pour illustrer le propos, la première page de la partition de la sicilienne de Fauré est distribuée pour un premier déchiffrage

 

 

PICT0005-copie-1.JPGPICT0006.JPG

 

 

On écoute ensuite la mélodie à la flûte seule

 

PICT0007-copie-1.JPG

 

 

 

Puis la mélodie est jouée par nos trois apprentis

 

PICT0009.JPG

Si nos trois amis consultent ce blog, je leur propose une version de cette superbe sicilienne

 

 


 

 

 

Pour finir, une vue de trois autres élèves, mais ceux ci font partie du groupe A de Beaulieu : ils apprennnent à jouer au piano la chanson apprise précédemment, "Arlequin"; Arthur, le quatrième du groupe, arrivera un peu plus tard, car le mercredi, il est surbooké, il faut qu'il enchaîne entrainement de foot à un bout de la ville et cours de formation musicale à l'autre bout

 

PICT0012.JPG

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche