Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 07:42

lors de cette audition, plusieurs particularités de l'atelier guitare, qui le distingue d'un cours classique de conservatoire, ont été particulièrement pointées

-d'abord le répertoire, essentiellement issu de la chanson contemporaine; ce choix est délibéré, permettant aux élèves de jouer de la musique qu'ils ont déjà entendue et quelquefois mémorisée

-ensuite, l'absence de partitions solfégiques, dont la technologie a ici été remplacée par un accès à internet, (à beaulieu, il y a un accès wifi qui me permet d'amener mon ordinateur portable et d'utiliser principalement les videos de youtube), ce qui mobilise de la part des élèves bien plus le recours à l'écoute qu'à la lecture d'un écrit

-enfin, le recours à l'accompagnement, concept élaboré il y a plusieurs décennies dans le domaine des sciences de l'éducation, et qui considère la relation pédagogique non pas duelle (un enseignant dispense un savoir à un apprenant), mais duale (l'enseignant et l'apprenant partagent une expérience d'échanges dans laquelle personne ne sort indemne)

je joins un lien vers une bibliographie sommaire sur la question

l'accompagnement en général peut se décliner, dans le cas de l'atelier guitare, par un accompagnement musical

et où on va voir, en distinguant chaque élève en particulier, la diversité et les nombreuses variations qu'on peut attribuer à l'accompagnement

une occasion de se rappeler les protagonistes de cette audition, pour lesquels j'ai pris beaucoup de plaisir à les accompagner

commençons par leonce, qui a interprété deux chansons de stromae; mon accompagnement ici était essentiellement harmonique, afin de soutenir et colorer son propos mélodique

pour eline seule (je veux le monde), l'accompagnement consistait à doubler la mélodie, afin d'assurer sa justesse vocale;

pour eline et son frère vincent, (manhattan kaboul), l'accompagnement a consisté à guider les duo autant pour le chant que leur accompagnement

pour marine (si j'avais un marteau et papaouté), j'ai joué en pointillé la mélodie, car l'engagement vocal de marine, malgré son intonation hésitante et déviante, avait besoin d'être mis en valeur

pour amelien (hallo django), nous avons dialogué, alternant successivement mélodie et accords

pour paul, qui jouait la première partie des accords de "manha de carnaval", c'est lui qui m' accompagné alors que j'ai chanté et joué le thème à la guitare

pour victor (dernière danse), nous avons joué à l'unisson le thème, puis je l'ai accompagné dans son improvisation;pour "good bye pork pie hat", nous avons alterné accords et mélodie/improvisation

pour samuel, j'ai joué les accords de "beat it", alors qu'il jouait la ligne de basse, afin de compléter la trame sonore; pour son deuxième morceau "happy happy", il a joué seul sans que je l'accompagne, comme un grand

pour bianca, (dernière danse), j'ai doublé toute sa partie instrumentale, comme un étai

pour jessica et faustine, pour "olélé", j'ai procédé à un accompagnement rythmique, et pour "dernière danse", une présence discrète afin de pallier à tout accident éventuel

pour maeva et lea (isleym, joyce jonathan, jean lee et christophe mae), j'ai joué d'égal à égal avec ces deux chanteuses, mon rôle étant de compléter leur belle prestation

pour eric et clement, j'ai quitté la scène; pour le premier morceau en duo, eric, bien que leader, faisait figure d'accompagnateur de clement, qui s'en est admirablement bien sorti, malgré ses supposées difficultés digitales; eric seul a été magistral poussant le luxe d'interpréter une chanson pour laquelle je ne suis pas intervenu au moment de son apprentissage

pour dounia, on peut dire qu'elle n'a pas rempli le contrat qui me liait à elle; absente les quinze derniers jours des cours, je pensais qu'elle ne participerait pas à l'audition; pourtant, elle s'y est présentée, affirmant que son morceau était prêt; lors de son exécution, je pense qu'un accompagnement aurait été nécessaire pour améliorer la prestation; mais tel n'était pas le choix de dounia, je le respecte

pour ambre, c'est le cas inverse de dounia; elle était présente à la répétition, mais a émis le souhait, pour des raisons personnelles, de ne pas participer à l'audition; je n'ai pas à discuter cette décision

pour ines, elle était absente, m'ayant averti au préalable qu'elle partait une semaine à Roland Garros, c'est une passionnée de tennis; j'ai cependant joué l'un des morceaux qu'elle avait travaillé en cours, une manière de souligner sa présence/absence

pour axel, il n'est pas venu, malgré son désir de participer, bloqué apparemment par des soucis d'organisation familiale, soulignés par plusieurs sms sur mon téléphone portable

pour clément, qui partage le cours habituel avec leonce, il n'a pas pu joué, ayant le bras cassé; cependant, il a assisté à l'audition en spectateur

j'ai abordé ici tous les cas de figure de l'accompagnement musical auquel un enseignant musical peut être confronté

mais dans une véritable relation duale entre l'enseignant et l'apprenant, c'est vers un partage des connaissances que se joue la transmission des savoirs

le choix du répertoire des chansons contemporaines en est une belle démonstration

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche