Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 08:41

un article de la nouvelle republique est consacré à marc brochet et à un ouvrage que ce dernier a écrit

 

 

je voudrais ici jeter un regard critique sur l'article, et sur le personnage marc brochet

prenons d'abord la photo qui illustre l'article : on voit un personnage souriant, tenant à la main un livre, et on pourrait croire à une partition dont il est en train de fredonner la mélodie, derriere un piano chargé de livres et de partitions; la photo est en contre plongée, on voit tout de suite le titre de l'ouvrage que le personnage a dans la main; la photo est bien conçue, l'image que renvoie le personnage est flatteuse, la mise en scène est parfaite, je pense que là, rien n'a été laissé au hasard; c'est une excellente promotion pour le livre et son auteur; c'est dire si cet auteur est soucieux de son image, qu'il veut renvoyer à lui même , et aux autres........

 A l'âge de 6 ans, mes parents m'ont vu revenir du défilé du 14-Juillet, le regard rivé sur l'horizon, chantonnant les airs que la fanfare avait entonnés, se souvient-il. J'avais trouvé ma voie

ce passage résume bien toute la rhétorique pseudo psychanalytique que marc brochet semble continuer à proner dans ses cours, et que j'ai pratiquée et subie puisque j'ai suivi ses cours de chant pendant un an à syrinx il y a de cela plus d'une dizaine d'années, et participé à l'un de ses stages, qui, de mon point de vue, opère bien plus de dégâts que de révélations rédemptrices à l'égard de ses participants

pour lui, chanter, c'est être à la recherche de sa vérité, qui se trouve à l'évidence enfouie dans les limbes de son passé, qu'il s'agira de faire ressurgir, pour retrouver toute l'innocence et l'authenticité de son être véritable, que la découverte  de la scène primitive permettra de faire éclater au grand jour; 

de mon, point de vue, ce sont des concepts discutables que je laisse le soin de développer sur le fauteuil d'un cabinet de psychanalyste, mais qui, me semblent une imposture dangereuse quand ceux ci sont maniés sous forme de jeux musicaux devant le regard des autres, sans précaution d'aucune sorte; pour tout vous dire, j'ai fini aux urgences psychiatriques du CHU de poitiers à l'issue d'un de ces stages; et je vous passe une consultation payante qu'il a bien voulu accorder à moi  et à une de ses stagiaires, pour essayer de résoudre des problèmes personnels, qui eux n'avaient rien à voir avec l'exercice de la musique

bref, sous couvert de compétence musicale indéniable (je ne conteste pas ici tout son talent d'improvisateur, d'arrangeur- j'habitais à niort quand il a créé le groupe "haciba" et je crois que j'ai assisté à l'un de leur premier concert, dont j'ai été un admirateur absolu, puis plus tard au moment de l'existence de vox office- marc brocher est un musicien hors pair qui ne peut que forcer l'admiration , et c'est toute justice qu'il soit en ce moment prof de jazz au conservatoire), il propose des cours de chant où la thérapie de groupe affleure avec les poncifs du developpement personnel; j'espere que dans ses cours du conservatoire, il se borne à enseigner le jazz, et qu'il laisse toutes ses théories fumeuses pour ses stages d'ordre privé

Ayant l'oreille absolue, je n'avais aucun mal à apprendre la musique.

j'avoue que cette phrase me laisse rêveur, outre le fait de s'autoproclamer détenteur de l'oreille absolue, déclaration que j'ai déjà analysée dans d'autres articles sur ce blog (il suffit d'aller dans la rubrique oreille absolue de ce blog pour s'en informer), cette phrase me surprend d'autant que j'ai des souvenirs très aigus sur tout ce qui concerne l'oreille absolue et tout ce qui a pu y être dit, au conservatoire quand j'y travaillais et que j'assistais à des réunions, d'autant que je travaillais sur ce thème dans un cadre universitaire; et j'ai le souvenir bien vivace d'un marc brochet avouant qu'il n'avait pas une vraie oreille absolue, et s'en désolant surement

declarer sur le tard qu'il possède cette compétence auto réalisatrice, de même qu'il a toujours douter de ses dons de chanteur, pour maintenant le chanter sur tous les tons au monde entier, avouez que la cure psychanalytique qu'il a opérée à l'issue d'une rupture amoureuse lui a été salvatrice et qu'il révèle un personnage bien ambigu pour lequel la musique est un pretexte à diffuser une pensée où le passé n'a pas fini d'être révélé

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'aunis
  • : actualité de la musique et de son enseignement
  • Contact

Recherche